Illustrateur : guide pour une comptabilité sans erreur !

Illustrateur : guide pour une comptabilité sans erreur !

Article mis à jour : Décembre 2023

Tu es à ton compte en tant qu’illustrateur freelance, tu as fait tes premiers devis et factures, et tu dois maintenant te charger de tenir ta comptabilité. Pas de panique ! Si tu es au régime micro-fiscal (ce qui est certainement le cas si tu débutes) tu bénéficies alors d’une comptabilité allégée ! Voici un guide détaillé pour ne rien oublier.

Tu n’es pas sûr d’être au régime micro-fiscal ? N’hésites pas à consulter cet article pour vérifier.

Faire des factures et tenir un livre des recettes

La première obligation est de tenir un document appelé “livre des recettes” qui répertorie tous les paiements que tu as reçu sur une année (du 1er Janvier au 31 Décembre).

Il y a deux façons de remplir ce document :

  • la comptabilité de trésorerie : tu entres ligne par ligne les paiements reçus dans l’ordre où ils sont arrivés sur ton compte,
  • la comptabilité d’engagement (créances / dettes) : tu entres ligne par ligne les factures dans l’ordre où tu les as émises. Cette comptabilité est plus lourde et peut nécessiter l’aide d’un comptable.

Dans cet article, nous nous intéressons à la comptabilité de trésorerie, majoritairement utilisée dans le cas des illustrateurs à leur compte. Pour chaque ligne, il faut indiquer : la date de paiement, le numéro de la facture, l’identité du client (que celui-ci soit un particulier ou un professionnel), la nature de la prestation, le montant et le mode de règlement.

Ça t’impressionne ? Je te propose un modèle de livre de recettes, facile à compléter !

Le livre des recettes ne doit pas être modifiable. On peut utiliser un outil en ligne ou générer un PDF à la fin de l’année, puis ne plus y toucher. Ce document doit être conservé pendant 10 ans. Pense à garder aussi tous les devis émis, les devis retournés et signés et les factures émises.

Pour chaque paiement, il faut établir une facture. Si tu reçois des paiements sans devis (une maison d’édition, Malt, Etsy, Patreon, Ko-fi…), il faut créer une facture correspondante, même si celle-ci n’est pas envoyée à l’entreprise. Tu peux aussi lire cet article dans lequel je détaille comment faire des factures en bonne et due forme.

Tenir un registre des achats

Si tu fais des achats (par exemple, tu es en micro-entreprise, tu fais imprimer tes illustrations sur des objets et tu les revends sur une boutique), tu dois tenir un registre des achats. Pour chaque ligne, il faut indiquer : la date d’achat, l’identité du fournisseur, la nature de l’achat, le montant et le mode de règlement.

Garde bien toutes les factures fournies par tes fournisseurs.

Tenir sa comptabilité au quotidien

Pour ne pas te laisser déborder, n’hésites pas à prendre une journée chaque début de mois pour faire ta comptabilité. Il s’agit simplement de remplir le livre des recettes avec tous les encaissements que tu as fait sur le mois précédent (en remplissant toutes les colonnes).

Profite de ce moment pour regrouper tous les devis émis, devis signés par le client et factures émises et les ranger sur ton ordinateur (penses également à faire une sauvegarde sur un disque dur et/ou en ligne…). Tu peux les organiser par année, voire par mois si tu as beaucoup de documents.

Remarque : au régime micro-fiscal, tu peux te charger toi-même de ta comptabilité et tu n’as pas l’obligation de faire appel à un expert-comptable.

 

Si la comptabilité et l’administratif ne sont pas ton fort, et que tu veux passer plus de temps sur des tâches créatives, je te simplifie la vie avec ma newsletter dédiée aux illustrateurs ! Comptabilité, administratif, facturation, mais aussi gestion de projet client, communication… J’y aborde tout ce qui peut t’intéresser si tu es illustrateur freelance !